Couteaux

Couteaux – [2017

La dynamique de la peinture au couteau est une glissade. J’aime ça. Travailler la matière à vif me permet d’évoluer dans un nouvel espace, l’univers des scènes de vie. Je l’ai peu abordé jusqu’à présent. Je sens pousser en moi un besoin de représenter la ville et ses citadins. Quoi de plus naturel que de regarder en premier lieu autour de moi, à Lyon, où une multiplicité de paysages urbains caractéristiques s’offrent en sujets. Comme je ne voyage jamais sans mon carnet de croquis, j’ai en plus tout un réservoir de vécu à mettre à l’épreuve de la toile. L’exacte vérité est qu’une très belle exposition de l’oeuvre du peintre André Cottavoz a eu lieu à Sainte Foy lès Lyon en 2016. je l’ai vue et revue. C’est là que le virus m’a saisi. D’un seul coup je me suis dit que cette peinture, gestuelle au possible, était un territoire où je me plairais à divaguer. Alors je me suis mis au travail.