Blog fr_FR

Juin 2019, Dernier jour fr_FR

Juin 2019, Dernier jour

Quand les raquettes de terre battue cèderont la place aux crampons féminins, les vacances seront dans le collimateur. En attendant il y a le bac et les pots amicaux. Juin est un mois de rendez-vous. Les agendas débordent et je n’y coupe pas. Ces trois prochains jours, j’espère un débarquement pacifique dans mon atelier. J’ai toujours plaisir à vous y accueillir. Pour ceux qui ne viendront pas dénicher une trouvaille, mon nouveau catalogue sera prochainement imprimé.

Sainte-Foy-Lès-Lyon (5km de LYON) Atelier ouvert – Les 8, 9 et 10 juin

Adresse: 12 rue Ste Marguerite au 1er étage à droite, porte bleue & Chapelle Ste Marguerite (au 20)
Parking des tonneliers (près du rond point des 4 vierges)
Parking du cinéma Mourguet (derrière le cinéma/mairie)
Dates: Samedi 8, dimanche 9 et lundi 10 juin 2019

Téléphone 06 20 22 84 07
10h-13h et 15h-20h samedi et dimanche
10h-13h et 15h-19h lundi

LYON, Marché de la création

Dimanches 16 et 30 juin, quai Romain Rolland de 9h à 13h

TENAY – ARGIS, CARRÉMENT FORTISSIMO – Samedi 22 juin

J’y serai avec pinceaux, bombe et raclettes pour réaliser un belle toile qui sera ensuite exposée 1 mois en façade d’un grand batiment puis vendue. L’association U66 invite en effet 20 peintres et street artistes à venir s’exprimer lors de la fête de la Musique à Tenay le samedi 22 juin prochain sur des toiles « carrées et fortissimo » de format 2x2m .


Dernier jour de vacances


Dernier jour de vacances
t’es prête à tout
regards et pas de danse
au rendez-vous

   Café noir sur nuit blanche
   demain dimanche

Au sortir de la douche
cheveux mouillés
grand sourire sur ta bouche
rouge maquillée

Dans la nuit en cadence
j’apprends ton corps
de rires en confidences
comme un accord

Chez toi un dernier verre
sur canapé
nous partons pour Cythère
habits ôtés

Quand vers moi tu te penches
les yeux mi-clos
mes mains trouvent tes hanches
au bas du dos

Qu’il me plaît d’être un homme
apprivoisé
fait pour croquer tes pommes
à pleins baisers

Dehors il pleut l’automne
mais sous mes doigts
toujours l’été frissonne
je te le dois

Café noir sur nuit blanche
déjà dimanche