News - Evénements

Aout 2018, Odyssée –

Aout 2018, Odyssée –

40×40 Etoile bleue tendresse – HANNIET

A chacun son odyssée, le protocole du retour est commun. L’été s’achève. Parenthèse endimanchée. Oubliettes de l’info continue. Dilution en bleu ciel.  Que vous ayez brulé du kérosène ou du gasoil, usé de la semelle de corde ou- chanceux ces derniers- poli le foc et la grand voile sous la douce emprise des alizées, la fin du voyage était programmée.  Tri du courrier. On fouille. On espère des images. Flashback maternelle. Mais non: Factures et prospectus. Où sont passées les cartes postales? Peau de chagrin. Elles ne sont plus. Occupés à engorger nos portables avec des kyrielles de photos, on oublie d’écrire pour de vrai. Nostalgie du solide, des bavures, des timbres. Ma boite en est presque vide. D’habitude, par habitude, je m’en adresse une. Là non. Pas cette fois. Aïe. Impasse mélancolique. Je repense à la nuit passée à la belle étoile. Beauté impérieuse. Odyssée universelle. Retour des saisons. Y a-t-il des cartes postales d’étoile filante?

Bonne rentrée,

Marc HANNIET

Agenda

  • Lyon, Marché de la création – Dimanches 2, 9 et 23 Septembre

Chanson – Plein phares

Cette chanson est un casse-tête de rimes pour petits pieds. Mais la musique est venue se poser comme un charme sur un premier couplet, juste en fredonnant. OK, le thème de la rupture est assez « chanson française »! mais c’est aussi un grand classique country pour qui écoute les paroles. Je vous la propose à cause du dernier couplet qui matche avec la nuit d’été.

1a-Tu vois la vie
en pixels
point barre
écran total
Moi j’ai envie
de réel
pleins phares
je mets les voiles

1b-Ça tourne boule
issue pas fatale
cries pas sois cool
je pars c’est banal
Sors pas tes larmes
curare sarbacane
c’est pas un drame
joker sous mon crâne

2a-A bout de nerfs
mise en veille
je rend
ma panoplie
J’veux du plein air
du soleil
du vent
même sous la pluie

2b-Ça rend sauvage
quand la vie morose
scène de ménage
délave même le rose
Range tes regards
façade qu’on ravale
pardon trop tard
reproches en rafale

3a-T’aimes trop c’est clair
ta télé
c’t’enfer
j’te laisse devant
Saveur éclair
goût salé
j’préfère
l’amour vivant

3b-C’est fou la foule
de mots qui détachent
ça me défoule
de te les dire cash
Fini passion
reset le mirage
j’sais ma leçon
je tourne la page

4a-Flocons lactés
firmament
sucré
d’un feu de camps
J’ai soif d’été
nuitamment
café
en attendant

4b-(musical)

Lire sur le site de Marc HANNIET