Blog fr_FR

Avril 2018, Poème de Mamouche fr_FR

Avril 2018, Poème de Mamouche

Pur bonheur ce matin. Surprise intégrale. Frémissement mélancolique. Sur mon portable, grand merci Martine, neufs poèmes composés par la mère du père de la mère du père de mes enfants. Ils me ravissent. L’un, plus particulièrement. J’y lis ce qu’elle était et que je suis aussi. Plus d’un siècle en aval, la fougue de ses pensées s’insère dans mon esprit. Rencontre au royaume immatériel des idées, métempsychose littéraire. En ce mois d’avril, je veux vous faire partager cette poésie de mon aïeule plutôt que l’une des miennes. Il me plaît de penser qu’un jour, par cette même circonvolution du temps qui me réjouit aujourd’hui, un de mes descendant pourra trouver à me lire, à jouer ma musique ou à regarder mes tableaux, le regain de plaisir nécessaire à la continuation de l’itinéraire artistique qu’il se sera choisi.

PS: Mon billet d’humeur cible habituellement l’actualité mais, quelque soit l’intensité des événements qui la modèlent, les saisons passent. Elles entraînent le cours de nos vies avec plus d’assurance que toutes les autres choses, invincibles rails du temps.

Bien à vous,
Marc HANNIET

Agenda

  • PARIS – Du vendredi 27 avril au mardi 1er mai – GMAC Esplanade du château de Vincennes

Cliquez sur l’image puis imprimez votre invitation gratuite sur le web

Le GMAC est une occasion de s’ouvrir et comprendre l’art d’aujourd’hui, de découvrir de nouveaux artistes talentueux, de dénicher de vraies œuvres d’art à des tarifs raisonnables et pourquoi pas faire de vraies belles affaires cachées derrière quelques coups de cœur!

Métro : Ligne 1 – Station : Château de Vincennes
Horaires : tous les jours 11h à 20h – vernissage le vendredi 27 avril jusqu’à 22 h
Restauration : possible sur place
Informations : www.joel-garcia-organisation.com – tél : 01 56 53 93 93

  • LYON – Dimanche 15 avril, Marché de la création – Quai Romain Rolland


Poésie – Le muguet, Mamouche

Mariée à un militaire qui a fait sa carrière en Tunisie, Mamouche est la mère de mon grand-père maternel. Je n’ai connu aucun d’eux. Mon grand-père était médecin. Avec sa boite de peinture, que ma mère m’a transmise lorsque j’ai eu le bac, j’ai peint mes premières toiles. Ce jour, je m’imagine qu’il aurait pu la recevoir de sa propre mère, poète au style classique, en apparence…

Petit muguet des bois au blanc grelot fragile
Sous les arbres moussus éclos un jour d’Avril
Ton suave parfum à l’arôme subtil
Ne saurait s’obtenir de l’art le plus habile.

L’Harmonieux profil de ta plante fragile
Agitée doucement par la brise d’Avril
Règne dans l’ombre ; mais en courtisan subtil
Phoebus vient t’y poursuivre d’un rayon habile.

Et lorsqu’en mon boudoir tes tremblantes clochettes
Apportent leurs senteurs et leurs grâces fluettes
La Forêt tout entière y pénètre par toi …

Je rêve de taillis, de source murmurante,
De biche qui s’enfuit et de ce divin roi
Entendu dans la nuit : un rossignol qui chante

Lire la suite